Voici une (re) belle histoire.

Au commencement,.... sous Mitterand , élu président de "tous" les français et après l'occupation Giscardienne, on se doutait que la libération des ondes allait devenir une réalité. Dès l'intronisation de Mitterand , aprés le 10 mai 1981 , 4 bordelais(es) se réunirent afin de pouvoir jeter un pavé sur les ondes. Marc, José, Annie et Mathias.

 Ces 4 là , en avaient marre des médias fades et insipides, souvent à la botte culturelle et idéologique des pouvoirs en place.

Mitt'rand veut la liberté des ondes?.. Ok, on va lui montrer ce qu'on entend par liberté des ondes !!

On n'avait pas de matériel? José,Marc,Annie,Mathias ont prété-donné les leurs.. On n'avait pas de disques? les mêmes on donné-prété les leurs.. On n'avait pas d'argent pour l'émetteur et l'antenne? ces 4-la ont raclé leur poches et ceux de leurs amis.. On n'avait pas de local? Marc a laissé son vieil appart sous les combles d'un 4éme étage d'un immeuble rue Neuve à Bordeaux.. (Voir Photos)

Et voila, on était prêt pour lancer nos premiers cris de révoltes et d'espoirs sur les ondes de la FM que libérait F.Mitterand..

Ces 1er cris-baffouillés ont été murmurés : Fin juillet 1981 La CLE DES ONDES était née !!

 Certes, on avait des micros en plastique posés sur des cageots en bois reposant sur une table de cuisine, certes du scotch maintenait droit les bras de nos tournes-disques usagés..tout cela branché à un faible émetteur relié à une petite antenne accrochée à une triste cheminée peu solide ! Certes un chat blanc (surnommé "manif") se baladait sur cette ridicule technique de récupération, déposant ses poils entre 2 pipis...Certes nos disques personnels craquaient, mais eux aussi chantaient des révoltes et nos espoirs jamais entendus sur les ondes de l'époque!

A cette époque (Aout 1981) une douzaine de radios libres était née avant ou en même temps que nous.. Super on n'était pas seul ! On les écoutait pour entendre leurs différences..et le cas échéant s'en faire des copines! (Voir la Presse de l'époque)

On a été vite déçu, elles n'imaginaient pas la radio comme nous ... avant l'heure, on sentait déjà leur besoin d'être nées pour se faire de l'argent! Elles ressemblaient ou essayaient d'imiter les radios périphériques-commerciales (RTL, Europe 1, Monte-carlo,...) en plus mauvais, mais avec de l'écho-ho-ho-o en plus ..pour faire plus "chébran"! Avec logiquement des musiques de boites BCBG de l'époque pour minets-nettes dont la révolte s'arrêtait à leur parfums-disco qu'ils (qu'elles) ont vus a la TV mais n'ont pu s'offrir . Beurk! on n'était pas nés pour imiter la fadeur de ces radios heureuses devant leur nouveaux jouets qui étaient un émetteur sans saveur, ou arrivaient des micros aseptisés, bercés par une musique mode maintes fois remâchée! NON! on était pas né pour ça !! On ne voulait pas créer une nouvelle radio pour rabâcher les mêmes banalités stériles!

On voyait la chanson différemment , avec des gens qui ont des choses à dire , à faire réfléchir, avec plein de poésies vindicatives, d'humanité revendicative, de luttes, d'espoirs , d'humour au vitriol ,.... le tout accompagné par une musique faite à la main et non par des boites à rythmes ou ordinateurs réglés sur la mode ! Il fallait être à contre courant de la mièvrerie ambiante,quitte à ramer plein pot . Montrer que la culture n'allait pas forcément avec mode à fric, à décerveler le public visé pour en faire des clients à consommer ce qui est "présentable"...Et puis la contre-culture ne se limitait pas à la Musique y'avait (et y a toujours) aussi de superbes choses à découvrir et à faire découvrir dans le théâtre, le cinéma, la littérature, la poésie.. etc.. Bref, il fallait créer... et rien que dans le domaine culturel (qu'il soit local ou non) cela suffisait pour nous motiver à payer sans rechigner le surplus d'électricité qui alimentait ce qu'on appelait notre technique. Bref, on avait la grosse soif d'une ivresse d'expression!. .. Voir (Télé 7 Jours)

La toute première émission s'appelait "sous les pavés, la chanson"(ça situe). Cette émission, animée par José et Marc, commençait a 17h et durait une éternité...y'avait des infos, des humeurs, des invités, des délires...le tout accompagné, d'un important courrier (faute de téléphone) - ( on a gardé ce courrier) et d'une overdose de chansons à textes, et même pire !

-Et de 4 fous on est vite passé à 10. Puis des associations se sont empressées de venir chez nous, normal elles avaient la même soif que nous, (Asti, Cscv, Secours populaire, Occitan, Planning familial...)

 Dans la presse locale on nous appelle "La Radio Pas Tranquille !"

-Puis des individus, des militants associatifs, des syndicalistes, des politiques, sont vite venus nous rejoindre..et on passait allégrement la barre des 25 personnes...Tous , adhérents à une radio associative, sans publicité et pluraliste dans le mouvement progressiste (sur des valeurs de gôôche..) .

-Avec cette ampleur, basée sur ce projet, on s'est vite monté en association 1901. le 17 Aout 1981 (voir le J-O du 3 Sept 1981 ) .. Cette association nommée "La Clé Des Ondes" défend benoîtement le projet d'une radio non commerciale , pluraliste à gauche, et associative..) voir: La Clé ? ou bien radio associative

-Et de 25 coléreux, la fièvre est vite montée à 35 malades de ce genre de communication non-BCBG.

Toujours à l'inverse des radios- mode-à-fric ( et inversement) ...notre différence s'entendait et s'écoute toujours sur la bande F.M . On ne savait pas si on se trompait , mais on savait qu'on ne pouvait pas leur ressembler!...

-On a donc continué à fond les manettes!

-Notre local-cuisine-s.d.b-bar-fumoir-wc, qui nous servait de radio, étant devenu trop petit et en plus non assuré pour tant de personnes (c'était tjrs l'appart de Marc) . On a donc décidé de déplacer nos armes dans un local plus grand . C'était en 1983, on à atterri dans un local immense et, ho surprise!, à la portée de notre bourse : Cours journu-aubert, à Bordeaux.

Donc,après travaux, on est passé de 35 à 45 pelés facile ..Puis tout c'est accéléré..

-On est passé à 55 animateurs

- X débats,invités, émissions nouvelles , curieux, ....se bousculaient a l'antenne!

- On piégeait ( comme des gamins) en direct a l'antenne, d'autres radios qui se disaient "libres" !

-On déménageait pendant 2 mois d'août pour installer notre antenne sur le clocher de l'église (pardon) d'UZESTE (33), afin de couvrir le festival d'Uzeste (Bernard LUBAT) et de l'animer... donc pendant ces 2 mois d'août on ne s'appelait plus "La Clé Des Ondes" mais tout bêtement "radio-Uzeste" c'était sympa, c'était une aventure.....avec plein de bons souvenirs!

- Puis on à fait presque pareil avec le festival "Pan-africain" d'Eysines(33)

-Puis, d'autres concerts, sont venus, servant des causes que les autres radios de + en + commerciales dédaignaient . (Faut pas déc.!)

- Et à force de nous épuiser dans ces concerts, une partie de la radio préférant ces activités aux luttes sociales , a tenté un coup d'état à la radio! (avorté)

-- De 55 personnes ont est descendu à 50 révolutionnaires! (et paf!)

- Puis durant le mois d'août 1984 "la Clé Des Ondes" a subit un incendie (lire) qui a détruit totalement nos locaux, notre technique, nos disques-rares, etc.....On n'a jamais su si cet incendie était criminel ou pas , des expertises et des contre-expertises n'ont rien pu dire....grrrrr!

 -Cet incendie nous motive.. On embauche notre premier permanent (Marc)..au smic.(y'est tjrs) qui se débat avec les assurances, cherche et trouve un autre (grand) local , cours du Médoc à Bordeaux

- De 50 personnes ont passe à 65 !

- Des assos (lire l'article) de + en + nombreuses prennent en charge des émissions.

- Des débats , des couvertures de manifs, des invités ..se bousculent à l'antenne.

Un magazine "féminin" local nous fait meme monter sur un podium !

- De 65 personnes ont passe à 75 dingues de radio d'expression!

- Une fédération de radios-associatives se crée en Aquitaine, on décide d'y mettre notre grain de sable.. Le congrès a lieu à Bordeaux (une aubaine) , on y va...après maints débats la F.A.R.L (Fédération Aquitaine des Radios Locales) est née!...Nous on est mis en minorité ..on voulait l'appelait aussi la F.A.R.L mais :

" Fédération Armée des Radios Libres". ( voir document)

On n'sait pas pourquoi, mais ça n'a pas été retenu ! (On y adhère quand même..faute de mieux!)

 

- La Clé Des Ondes se jumele (eh oui..) avec Radio Venceremos, une radio de lutte en plein conflit au Salvador, ..une radio militante qui émet depuis des tranchées dans la période révolutionnaire du Salvador (rien a voir avec notre "machin" Cours du Médoc à Bordeaux) ...et le comité salvador assure des émissions régulières a la "clé" alors que sur le reste de le bande F.M on braille "dur,dur d'être bébé" de Jordie...

- Puis on crée , avec l'Association de Soutien avec les Travailleurs Immigrés (ASTI)

MUSIQUES EN COULEURS

MUSIQUES EN COULEURS est un concert GRATUIT contre le racisme et pour l'égalité des droits !

- Il a lieu tout les ans au mois de juin à St Michel à Bordeaux.

- On ne prétend pas agir contre le racisme avec ce concert , mais en ce mois de Juin ou finit l'année scolaire, c'est une fête qui rassemble tout simplement des gens et des assos, orgas individus, militants..etc..qui pendant toute l'année se sont battus contre le racisme et contre toute formes d'exclusions . Et avant de partir en vacances...ben..on fait la fête, tous ensemble... c'est ça Musiques En Couleurs!!

- Ce concert-fête est totalement gratuit, on paye néanmoins les groupes, les assurances, la sono, les lumières, la scène....etc.. Les seules rentrées d'argent ( à part les maigres subventions...des fois annulées) sont: les stands bouffes et boissons (africains,portugais, turc, maghrébins, ect) que nous organisons, mais que des marchands-parasites essaient de nous piquer pour se faire du fric quitte à faire mourir ce concert-fête!

- Musiques En Couleurs ; réunit 10 000 personnes sur la superbe place du quartier St Michel dans le vieux Bordeaux . (On comprend mieux pourquoi cela attire les marchands de merguez)

- On peut citer de mémoire des têtes d'affiches comme : François BERANGER, ... SAPHO, ... Pierre VASSILIU, ... Paul PERSONNE, ...Manu DIBANGO, ... ZEBDA, ... Mory KANTE, ... Bernard LUBAT,...Cheb MAMI,...Jimmy OIHID, ... les Fabulous TROBADORS, etc..... .......et une foule de groupes locaux!

- Ce concert mobilise une bonne centaine de bénévoles.

 

Voila, pour ce concert-fête "Musiques En Couleurs" que nous organisions avec l'ASTI de Bordeaux.

 

- Et de 75 pelés on est passés à 80 chevelus.

- Et les associations continuent à venir de + en + nombreuses, pour se partager nos micros à "la clé"

Les auditeurs se manifestent, téléphonent, écrivent, passent nous voir. y'en a même qui font pire en osant faire...Ceci ! .(gag) !

- Entre temps la publicité est devenue autorisée sur la bande F.M (..et merde!...) Et sur cette bande F.M on entendait :Michael Jackson, Madonna, Vanessa Paradis, entre un baril de lessive et la montée de LE PEN! (..et re-merde..)

-95% des radios mettent les deux pieds dans la pub!

- On refuse de vomir et on en profite pour appuyer sur l'accélérateur plein pot!

La pub on n'en veut pas!! On veut rester LIBRE! ..et tant pis si notre permanent restera toujours au smig, tant pis s'il doit rester seul, tant pis si notre matos vieillit trop vite , car manipulé par 80 bénévoles et tant pis si on ne sera plus l'égal des autres radios à pesetas....On a tellement de choses à dire dans nos micros, que leur $ on leur laisse...ils ne nous auront pas comme concurrent !!

- Comme tout cela nous mettait plus en colère, cela nous motivait 10 fois plus...On a donc attiré de plus en plus d'asso et de 80 on passait à 90.

 

 On parrait dans le guide des radios Libres !

- L'antenne était squattée , toute la journée.....

- Des émissions d'infos et de débats se multipliaient..(Point chaud, Kaléidoscope, Participe Présent....) Beaucoup d'assos prenant en charge elles mêmes leurs émissions!......Marc, animait une émission de 2 heures les matinées et 2 h aussi en fin d'am...et ensuite, de faire le point info toute les heures....A part les émissions d'infos, de débats, d'associations...on croisait aussi des émissions de blues, de jazz, de chansons française (à texte) , du rock alternatif, du théâtre, de la poésie,de la littérature, du cinéma, de reggae, de ska, de machin et du bidule...

- Puis on nous à fait changer 2 fois de fréquence..(?) ..98.5Mhz, 95.3 Mhz, 90.10 Mhz

- Notre local étant une échoppe d'un étage et d'un jardinet la radio étant à l'étage, on faisait des fêtes ouvertes au public , au rez de chaussée, et ce tous les trimestres.. ces fêtes étaient l'occasion de se défoncer en musique et en débats improvisés dans les recoins du local entre 2 verres. .(ou 10).. avec nos auditeurs(trices) . Des soirées de solidarité se font aussi dans nos locaux comme par exemple pour Catherine TOTORICA journaliste a radio France.

- Mais ce local, qui nous coûtait vers les 3000frs/mois , appartenait en fait à la mairie de Bordeaux (le chaban..) qui un jour de 1994 , nous demandait de partir du local ..pour raison que; cela va être détruit, qu'une banque va être construite à la place..qu'on était bien gentil...etc...mais qu'en fait notre voisin était militant R.P.R !....

- Bref..on a fait traîner pour la forme, mais au fond on n'était pas trop triste de partir de ce local mal placé au pied d'une haute cité qui nous gênait pour la propagation technique de nos ondes-radio... (la cité du Grand Parc)

- On en trouve un autre, (un peu +cher) bien dégagé pour nos ondes...mais pas assez grand pour nos fêtes trimestrielles !....grrrr...exit nos fiestas.....sniff..

- Et c'est reparti dans un déménagement après travaux....

La clé continue à grandir, malgrès quelques petits problèmes d'agressions qui nous stimulent !

- Puis l' Asti veut rester seule (?) pour organiser "Musiques En Couleurs" .

Résultat des courses: Musiques En Couleurs ne survit pas a cette décision, et virés nous créons et organisons "Des Mots et des Notes" puis nous collaborons avec Utopia pour des soirées film-débat .

 

 En 1999 La Clé Des Ondes se mondialise en créant son premier site internet .

 

La Clé des ondes fete ses 20 ans...ses 25 ans.....ses 30 ans

Les années passent, la clé ne rouille pas ....

__________

 

- Et la guerre du golfe, ..et le FN, . et le chomdu, . et Chirac-Juppé, . et les grandes gréves de déc.95, . et les sans papiers, . et mégret, le kosovo, . l'europe, . les poulets-dioxine, . la vache folle, . la double peine, . Bush-Laden, Bush-Sadam Hussein , . la Palestine, . la mondialisation-pour-les-riches, . la X-éme marée noire pour-les-moins-riches , .La gauche plurielle qui licencie, délocalise , privatise + que le droite (un comble) .........et l'euro, . les raffarinaderies ...et encore Le Pen ... et Céline Dion, . le Morning live, . le PPDA , . Sarkozy , .secret story, . l'Irak , . le tramway , . les banlieues en feu , le CPE... et toujours LePen/Sarkozy .. la grippe A ...les retraites,... et encore Sarko partout...leur crise...l'Hollande...la révolution citoyenne programmée tous les 5 ans a 20h précises (car avant c'est de la triche et le CSA ne sera pas d'accord) ... leur crise qui n'en finit pas de continuer a se poursuivre........et toute la soupe (ou la daube) lorsqu'ils envoient la purée (ou la sauce) sur le reste de la F.M...

Bref! Y'A (encore) DU BOULOT !!! Mais...kess qu'ça vaut l'coup !

......et on continue à se mouiller pour qu'il fasse beau......
Hé, et.....on n'est pas fatigué !!!
 

M.

________________________
 Quand la Presse parle ne nous ... nous mégalo, on se prend en Photo  !
________________________

Papoter, palabrer, tchatcher, discuter, informer, bla-blater. jacter, bavasser, dégoiser, causer, baragouiner, échanger, jacasser, babiner, rouscailler, pousser sa glaire ou agiter le chiffon rouge .... c'est sur LE FORUM !